Sélectionnez votre langage

Un site historique

La commune de Brix, située entre Cherbourg et Valognes, et dont le nom a subi des modifications au cours des siècles (Brucius, Bruce, Bruys, Bris et enfin Brix), est héritière d’une grande page d’histoire. C’est en effet dans cette commune, sur le site de l’actuelle propriété Bruce Castle, que s’enracine le passé de la famille royale d’Écosse

Les Bruce

Arrivés en Normandie au début du XIe siècle, et probablement originaires de Grande-Bretagne, les Bruce de Brix vont donner naissance à la lignée dont est issu le très illustre roi d’Ecosse Robert Ier (huitième de ce nom, 1274 – 1329). Grand libérateur de son peuple, « il fut le plus aimé des monarques de toute la longue et sanglante histoire de l’Ecosse ».

 

A l’origine, le premier Robert Bruce connu et répertorié des historiens (1025-1066) arrive en Normandie et devient Seigneur de Brix. Il apparaît avec son fils Adelme (1050-1094) aux côtés du Duc de Normandie Guillaume le Bâtard en 1066, lors de la conquête de l'Angleterre, et prend part à la célèbre bataille d'Hastings. Après la victoire d'Hastings, Guillaume le Bâtard, devenu Guillaume le Conquérant, l’envoie dans le nord de l'Angleterre. Il devient alors l'un des plus puissants seigneurs d'outre-Manche. Adelme, lui, devient Seigneur de Brix et de Skelton.

Deux des fils d’Adelme, Adam et Robert (deuxième du nom), vont à leur tour marquer l’histoire de leur empreinte. Robert devient le 1er Lord d’Annandale, il soutiendra la conquête de la Normandie en 1105-1106. Six générations le séparent d’un autre Robert qui décide de prendre en mains le destin des Ecossais en se proclamant Roi d’Ecosse sous le nom de Robert Ier, le 29 mars 1306. Adam, quant à lui, devient Seigneur de Brix et donnera son nom au château fort érigé au XIe siècle sur les terres du Haut-Brix, et probablement achevé de son vivant.

>>Cliquez ici pour découvrir la généalogie de la famille Bruce

Le Château d’Adam

La construction du château est donc entreprise au XIe siècle, sur un site naturel exceptionnel dominant la forêt de Brix. Cette forteresse, alors l’une des plus importantes du pays, bénéficie d’une position défensive stratégique.

Il ne reste actuellement que des fondations, et quelques détails de la construction, comme les restes d’un escalier à vis et l’entrée d’un souterrain voûté, comblé en majeure partie.

En effet, à peine le château d'Adam est-il construit que le roi de France Philippe Auguste recouvre la Normandie (1205). Les seigneurs qui possèdent des terres en France et en Angleterre sont alors contraints d'opter pour l'une des deux nations. Ayant donné leur préférence à l'Angleterre, où ils ont davantage de biens, ils sont dépouillés de leurs propriétés en France. Le château, qui a servi d'asile à Richard Coeur de Lion (12 mai 1194) et à Jean sans Terre (22 octobre 1203) est démantelé par ordre du roi Saint-Louis au début du XIIIe siècle. Les pierres du château serviront en partie à la reconstruction de l'Eglise(1) au XVIe siècle et des habitations du village.

(1) celle-ci fut édifiée à l’origine par Adam au XIIe siècle. Elle fut ensuite détruite par les Normands.

Le château actuel

On entreprend la construction du château actuel en 1914, tout près du site de l’ancienne forteresse. Bâti dans le style français XVIIIe, le château sera privé de son pavillon droit, car en 1916, période de guerre, la construction ne peut être financée dans sa totalité et doit être interrompue. La demeure fraîchement érigée est alors reliée à un petit corps de ferme datant de 1784, telle qu’elle se présente actuellement.